Lorris

C’est la commune dite des « Coutumes de Lorris » du XIIème siècle, de la première Charte royale des libertés municipales.

Le « roman de la rose » datant du XIIIème siècle, poème allégorique dont le 1er auteur sergent forestier au service de St Louis et de son frère Alphonse, fut Guillaume de Lorris.

 


L’église

Elle date du 12 et 13ème siècle et a conservé sa façade romane et sa nef avec triforium.

Une chapelle latérale datant du XVIème siècle abrite des statuettes locales polychromes et une vierge patronale sur albâtre du XIVème siècle. Ses stalles datent de louis XIIème.

EGLISE NOTRE DAME

Histoire de l’orgue

Construit au tout début du XVIème siècle, sous le règne de Louis XII, il en porte le blason de fleurs de lys, emblème des rois de France, dans la fine pointe de la corbeille de sa tribune en « nid d’hirondelle ».

Il est le seul témoin qui nous reste de tous les instruments construits par des Facteurs sous influence italienne qui ont œuvré dans les chapelles ou basiliques royales des bords de Loire, telles St Sauveur du château de Blois ou la Basilique de Louis XI à Cléry. Il porte en son buffet la marque qu’à l’origine il fut construit « à l’italienne ».



Grâce à un devis de réparations de 1681, nous constatons qu’à cette date l’instrument reconstruit « à la française » est bien celui qui existe aujourd’hui.
ORGUE

 


Pour avoir alors besoin de soins importants, il avait donc déjà à cette date plusieurs dizaines d’années d’existence. Ce qui situerait sa reconstruction au début du XVIIème siècle.
Jusqu’à la fin du XIXème siècle l’orgue était encore en état de marche, entretenu régulièrement. La fonction d’organiste était un poste officiel, reconnu et appointé par la Fabrique de l’église.

Puis, le drame. Vers les années 1890, un organiste jaloux « vint percer les tuyaux à coups de couteaux ». Ce furent alors 80 ans de silence et de poussière ! La tuyauterie livrée au pillage, saccagée, jetée dans le comble de l’église, jusqu’au jour où nous nous y intéresserons à nouveau. Exhumation, inventaire, identification, puis classement de la partie instrumentale par les Monuments Historiques obtenu en mars 1971, le facteur est choisi en la personne de M.J.G. Koeing, de Sarre-Union, le marché passé, de 1972 à 1974, ce sera le délicat travail de restauration…

 

L’instrument date de 1501.

Ainsi le département du Loiret possède le plus vieil instrument de France en état de fonctionnement. Son remontage se fit en 1970 par la Manufacture Jean-Georges KOENIG et le Père Chausson alors Curé de Lorris.

Contact :

L’instrument est géré par l’Association les Amis de l’Orgue de Lorris.

Tél. : 02 38 92 80 65 email : www.lorris.org

L’organiste titulaire est Sylvie TURPIN

Président de l’association : Jean Marie VENEAU

Titre de l'article
  *

Copyright 2018  Les orgues du Loiret .